Aller au contenu

Nissan JUKE 1.5 dci 110 cv Business Edition

Ref.: Nissan JUKE 1.5 dci 110 cv Business Edition bvm 6

NISSAN

Nissan JUKE, le Crossover urbain pour 273.20€TTC/mois sur la base d'un contrat de location de 36 mois et 45 000km. Nous consulter pour toute autre configuration et tout autre couple durée/kilométrage. Prix sur mesure avec remise exceptionnelle pour les adhérents Optimisy. Ne louez plus sans nous interroger.

Disponibilité: Disponible Hors stock
Prix Adhérent 273,20 € par mois Prix Public Indicatif 301,20 € par mois

Des concessionnaires NISSAN au service des adhérents d'Optimisy

 

Nissan JUKE 1.5 dci 110 cv Business Edition bvm 6 

 

LOYER MENSUEL : 273.20 €TTC

 

Base Prix catalogue : 22 800,00 €TTC

Contrat LLD en 36 mois/45 000km comprenant Loyer Financier, Pertes Financières, Entretien, Assistance 24h/24 et Immatriculation.

 

Nous consulter pour toute autre configuration et tout autre couple durée/kilométrage. Prix sur mesure avec remise exceptionnelle pour les adhérents Optimisy. Ne louez plus sans nous interroger.

 

Le Nissan Juke en quelques mots :

Nouveaux feux inspirés du coupé 370Z, signature lumineuse unique, nouveaux boucliers profilés, nouvelle calandre, phares au xénon, rétroviseurs avec répétiteurs intégrés ou encore nouveau toit ouvrant panoramique : le Nissan JUKE repousse les limites du crossover urbain.

Il adopte également les toutes dernières technologies Nissan, de nouvelles motorisations de pointe et de nouvelles couleurs. Et grâce au programme de personnalisation Nissan DESIGN STUDIO, le Nissan JUKE est totalement personnalisable !

 

PRINCIPALES CARACTÉRISTIQUES BUSINESS EDITION :

  • Peinture métallisée
  • Aide au stationnement avec 4 caméras
  • Caméra de recul avec repères de gabarit
  • Coffre grande capacité: 354 litres
  • Signature visuelle unique à LED à l’avant et à l’arrière
  • Climatisation
  • Système mains libres Bluetooth avec commandes au volant
  • Régulateur et limiteur de vitesse
  • Roue de secours temporaire
  • Système audio+ RDS CD, 6HP
  • Système de navigation multimédia NissanConnect

NISSAN

Avant de devenir Nissan la société était connue sous le nom de Datsun. Le 1er juillet 1911, l'entreprise Kawaishinsha Motor Car Co est créée à Tokyo par trois investisseurs, Kenjiro Den, Rokuro Aoyama et Meitaro Takeuchi, et se lance dans la fabrication d'automobiles.

Trois ans plus tard la première automobile sort des ateliers, la DAT qui possédait un moteur V-2 d'une puissance de dix chevaux et qui pouvait atteindre la vitesse maximale de 32 km/h.

Après de nombreux échecs et une parenthèse dans l'univers des camions, plusieurs entreprises se regroupent et en 1930 décident de relancer une activité automobiles avec la DAT 91.

En 1931, la société devient une filiale de Tobata Imono Co et se lance dans la production d'un dérivé de l'Austin Seven britannique.

Les nouvelles voitures prennent la marque DATSON (littéralement fils de DAT).

En 1932, les dirigeants construisent une nouvelle usine à Yokohama, y déménagent et rebaptisent encore une fois leurs produits DATSUN en référence à la traduction en anglais de soleil, symbole du Japon.

 En décembre 1933, Tobata Imono Co et une autre entreprise japonaise, Nihon Sangyo Co (littéralement Industrie du Japon, en abrégé Ni-San) créent une filiale commune, la Jidosha-Seizo Ltd, pour fabriquer les Datsun. Nihon Sangyo Co reprend la totalité de l'entreprise en 1934 et la rebaptise Nissan Motor Co Ltd. La marque Nissan est créée.

La production automobile prend alors son essor et le constructeur développe toute une gamme, avec des conduites intérieures, des coupés, des roadsters.

Pendant la seconde guerre mondiale, l'entreprise participe à l'effort de guerre japonais et se trouve démantelée en 1945.

En 1947 la production des Datsun peut reprendre, toujours avec des véhicules britanniques sous licence.

Mais Datsun développe dans les années 1950 sa propre conception de véhicules.

En 1951, fort de son expérience dans la fabrication de véhicules militaires acquise durant la Seconde Guerre mondiale, Datsun lance le Patrol, un 4x4 doté d'un moteur six cylindres de 85 chevaux qui surclasse la Jeep Willis en termes de puissance et de capacité de charge.

En 1955 Datsun propose la limousine 110 ; en 1958 une Datsun 210 gagne au rallye d'Australie Mobilgas Round Australia Trial ; en 1959, la Datsun Bluebird est lancée au Japon, le succès est immédiat et ce modèle restera un modèle phare de la marque.

En 1964 la President est lancée, une voiture de luxe.

En 1966, Nissan rachète son compatriote Prince Motor Co et acquiert ainsi un personnel hautement qualifié et la renommée des modèles Skyline et Gloria.

En 1969, la société lance la 240Z, un modèle doté d'un six cylindres en ligne de 2.4 litres et de 150 chevaux, c'est-à-dire la puissance d'une Porsche pour moins de la moitié de son prix.

Le groupe s'internationalise. En 1973, la Nissan Sunny connait un grand succès aux États-Unis grâce à sa faible consommation dans un contexte de flambée du cours du pétrole.

Dans les années 1980, Nissan s'implante industriellement aux États-Unis et en Europe.

Les marques Nissan et Datsun ont longtemps cohabité, Nissan étant utilisée au Japon et Datsun à l'international.

En 1981, Nissan prend la décision d'abandonner complètement, et en particulier aux États-Unis, la marque Datsun, jugée trop anglo-saxonne, et de se concentrer sur la marque Nissan.

En 1989, en réaction à la création de la marque Lexus par Toyota, Nissan crée à son tour une marque de prestige pour le marché nord-américain,Infiniti, destinée à compléter la marque Nissan sur le segment haut de gamme et à concurrencer les produits allemands aux États-Unis.

Cette marque contribuera à augmenter sa présence sur ce qui est alors le premier marché mondial mais représente également un lourd investissement.

Nissan connut sa plus forte expansion dans les années 1970, lorsque l'industrie automobile japonaise tout entière se déployait.

Nissan devient alors le numéro deux japonais de l'automobile, derrière Toyota. Depuis, l'ambition de l'entreprise a toujours été de rattraper son concurrent, sans jamais y parvenir.

Mais dans sa course avec Toyota et dans sa politique de développement à marche forcée à l'international, l'endettement de Nissan dans les années 1980 augmente.

Dans les années 1990, l'entreprise prend du retard dans le développement de ses nouveaux produits, l'identité de ses produits apparaît floue.

Nissan ne réalise qu'une seule année bénéficiaire dans la décennie, en 1996.

Les années suivantes se soldent par des pertes de plus en plus importantes et un endettement massif.

À la fin des années 1990, Nissan est au bord de la faillite, en 1998 après avoir tenté un rapprochement avec quelques constructeurs sans succès, il trouve une planche de salut auprès de Renault.

 Renault prend 44 % du capital du japonais. A cette occasion, Louis Schweitzer fait appel à Carlos Ghosn, pour lui confier la direction de Nissan. Ce dernier devient le premier étranger à diriger un constructeur automobile japonais.

 

Devenu PDG de Nissan, Carlos Ghosn entreprend le redressement de l'entreprise, avec le plan N-R-P, pour Nissan-Revival-Plan.

En pratiquant une politique drastique de réduction des coûts, notamment par la suppression de 21 000 emplois, et en tirant parti des synergies avec son nouvel actionnaire, Nissan redevient une entreprise compétitive au niveau mondial.

L'Alliance Renault-Nissan est actuellement le quatrième groupe automobile du monde.

En 2012, Nissan parle de réactiver la marque Datsun, pour commercialiser des véhicules low-cost autour de 500 000 yens (4 600 euros) dans les pays émergents, en Chine, Brésil, Inde ou encore au Mexique.

Il s'agirait de reproduire chez Nissan le succès que connaît Dacia chez son partenaire Renault.