Aller au contenu

MEDICLINE

 

La société MEDICLINE a été créée en 1994 pour proposer aux professionnels de santé une solution pour la prise en charge de leurs Déchets d’Activités de Soins à Risques Infectieux (DASRI).
 
MEDICLINE apporte aujourd’hui à ses clients  la sécurité, la fiabilité ainsi que la conformité aux différents décrets et arrêtés liés à cette activité principalement en Ile de France mais également sur tout le territoire national.
 
A ce jour, MEDICLINE bénéficie d’une expérience et notoriété reconnues à travers la collecte régulière de près de 3 800 praticiens (médecins, dentistes, infirmiers.....),  laboratoires d’analyses médicales/recherches, maisons de retraites, centres de santé et PMI, cliniques de soins de suite, centres de recherche et infirmeries d’entreprise.
 
En 2013, MEDICLINE  a rejoint le groupe Rentokil-Initial afin d’accélérer son développement sur l’ensemble du territoire français.                   
 
MEDICLINE propose aujourd’hui toute une gamme de prestations de services pour la collecte et le traitement :
  • des déchets d’activités de soins, 
  • d’amalgames dentaires,
  • de déchets chimiques et toxiques,
  • de documents confidentiels,
La mise en place des prestations est adaptée au profil et à l’activité de chaque client et veille à garantir le strict respect  des réglementations en vigueur avec la plus grande Réactivité et efficacité possible.
 
 

Les DASRI

Les déchets d’activités de soins à risques infectieux

Les déchets d’activités de soins sont définis précisément par le décret N° 97-1048 du 6 novembre 1997 comme des déchets issus des activités :
  • De diagnostic,
     
  • De suivi et de traitement préventif, curatif ou palliatif,
 
 
Dans les domaines de la médecine humaine ou vétérinaire.
 
 
Les DASRI répondent aux critères ci-dessus et contiennent des micro-organismes viables ou leurs toxines, dont on sait ou dont on a de bonnes raisons de croire, qu’en raison de leur nature, de leur quantité ou de leur métabolisme, ils causent une maladie chez l’homme ou chez d’autres organismes vivants.
 
Font également partie des DASRI, même en l’absence de risque infectieux:
  • Les matériels et matériaux piquants, coupants ou tranchants destinés à l’abandon, qu’ils aient été ou non en contact avec un produit biologique;
  • Les produits sanguins à usage thérapeutique incomplètement utilisés ou arrivés à péremption
  • Les déchets anatomiques humains non aisément identifiables.
Sont également assimilés aux DASRI, les déchets issus des activités d’enseignement, de recherche et de production industrielle dans les domaines de la médecine humaine et vétérinaire ainsi que ceux issus de thanatopraxie.
 
.
 
 
Les DASRI sont classés en 2 grandes catégories de déchets:
  • Les déchets « mous » : tous les déchets de soins à risques tels que compresses, pansements, poches de perfusion, gants et autres EPI de santé.
  • Les déchets piquants, coupants et tranchants (PCT) : aiguilles, lames, cathéters, rasoirs, verrerie.

 

Pourquoi trier ?
  • Assurer la sécurité des personnes
  • Respecter les règles d’hygiène
  • Eliminer chaque déchet par la filière appropriée, en respect avec la réglementation.  
  • Les déchets d’activités de soins à risques ne doivent pas être mélangés aux déchets ménagers.
  • Contrôler l’incidence économique de l’élimination des déchets d’activités de soins à risques.

 

 

Emballages, Des gammes de produits adaptés.

Les emballages constituent une véritable barrière physique contre les déchets blessants et les micro-organismes pathogènes. Ils permettent de garantir la sécurité des personnes susceptibles d’être exposées.
Les DASRI doivent être séparés des autres déchets dès leur production et placés dans des emballages spécifiques.

Le conditionnement permet de garantir la sécurité des personnes susceptibles d’être exposées, et notamment de prévenir les Accidents d’Expositions au Sang (AES) de l’ensemble des acteurs de la filière d’élimination des DASRI et assimilés

Un emballage pour chaque type de déchets

Le choix des emballages se fait en fonction des propriétés physiques des déchets (mous, coupants-tranchant mais aussi de leur taille et spécificités d’élimination.
Chaque emballage doit répondre à des exigences techniques spécifiques, définies par les normes AFNOR, et respectant l’arrêté ADR concernant les conditions de transport des déchets :

  • Résistance et imperméabilité,
  • Couleur dominante jaune,
  • Repère horizontal indiquant la limite de remplissage,
  • Symbole « danger biologique »
  • Nom du producteur

Caractéristiques communes à tous les emballages

  • Les emballages sont à usage unique ( Fûts et boites à aiguilles).
  • Ils doivent pouvoir être fermés temporairement en cours d’utilisation et fermés définitivement avant leur enlèvement ( Fûts et boites à aiguilles).
  • Ils doivent être disponibles en permanence, sans rupture d’approvisionnement


Durées d’entreposage des DASRI

Quantité de DASRI produite sur un même site Durée maximale entre la production de déchets et leur élimination
> 100 kg par semaine 72 heures
Entre 15 kg et 100 kg par semaine 7 jours
Entre 5 kg et 15 kg par mois 28 jours
< 5 kg par mois 3 mois

Nb: La réglementation impose des conditions pour les locaux entreposant des DASRI
 

Le transport des DASRI sur la voie publique est réglementé par l’Accord européen relatif au transport international des marchandises dangereuses par route (ADR) qui vise un triple objectif :

  • Éviter à quiconque le contact accidentel avec les déchets  d’activités de soins à risques infectieux
  • Réduire au minimum nécessaire la manipulation des emballages par du personnel formé à cet effet
  • Limiter les risques en cas d’accident de la circulation


Des gammes de produits adaptés

Des emballages spécifiques à chaque usage :

Image51

Les cartons avec sac intérieur

pour les déchets mous :

  • pansements,
  • compresse,
  • gants,
  • seringues (sans aiguilles),
  • sondes…

 

Image61

Les collecteurs d’aiguilles

pour les déchets coupants-tranchants :

  • seringues,
  • lames,
  • ciseaux,
  • scalpels…
Image71

Les fûts plastiques

pour les déchets mous et liquides :

  • ampoules cassées,
  • tubes,
  • godets,
  • déchets biologiques…

MEDICLINE met à votre disposition toute une gamme d’emballages spécifiques à chaque catégorie de DASRI.
Un large choix de taille vous est proposé afin de répondre parfaitement à votre besoin.

 

 

Collecte secteur hospitalier / cliniques

Définition GRV :
Un emballage transportable rigide ou souple, dont le contenance ne dépasse pas 3m cube pour les matières solides et liquides des groupes d’emballage II, conçus pour une manutention mécanique et pouvant résister aux sollicitations produites lors de la manutention et du transport.

Image81    Image91

 

 

Les filières d’élimination des DASRI.


Le prétraitement par désinfection et le traitement par incinération sont les deux seules modalités autorisées par le Code de la santé publique.

Pour des raisons d’efficacité et de sécurité, MEDICLINE n’a retenu que la filière d’incinération pour traiter les DASRI.

 

Les modalités d’incinération des DASRI font l’objet d’exigences fixées dans

  • le cadre de l’arrêté du 20 septembre 2002 relatif aux installations d’incinération:
  • Bordereau de suivi des déchets
  • Emballages conformes et identifiés
  • Durée maximum d’entreposage
  • Conditions strictes de manipulation

Tous les DASRI collectés par MEDICLINE, sont déposés le jour même de leur collecte au centre de traitement qui s’engage à les incinérer dans les 48 heures (exigence légale de 72 heures).

Pour chaque enlèvement de DASRI, le producteur doit disposer d’un bordereau d’enlèvement cerfa (N°11352-03) permettant de justifier et  tracer  la conformité de la collecte, du transport et de l’élimination de ses déchets (arrêté du 7 septembre 1999 relatif au contrôle des filières  d’élimination des DASRI).

Ces justificatifs doivent être conservés pendant 3 ans et tenus à disposition des services de l’état.

Aucun produit de cette marque n'est disponible